Archive Page 2

CeltX

CetlX est un autre logiciel de traitement de texte que j’utilise. Principalement développé pour l’écriture de scénarios, il peut être utile au développement de votre roman.

Je m’en sers pour définir la structure de mon roman. J’écris et j’organise rapidement mes scènes avec CeltX. De plus le logiciel possède un gestionnaire de personnages et un gestionnaire de lieux. Il possède d’autres outils, mais ils sont orientés cinéma.

Et, cerise sur le gâteau, il est 100% gratuit. Alors, n’hésitez pas. Essayez-le, adoptez-le.

OpenOffice.org

Je vais faire court. Vous voulez une suite de logiciels de bureautique (traitement de texte, tableur, base de données) pour pas cher ? Gratuit ? OK, alors allez télécharger OpenOffice. Vous aurez touts les outils nécessaire pour travailler sur votre roman. Adieu Microsoft Office. Bienvenue OpenOffice.

« Techniques of selling writer » de Dwight V Swain

Voici un livre que j’adore. « Techniques of selling writer » de Dwight V Swain. C’est un livre en anglais, mais qui est facile à lire. L’auteur utilise un style d’écriture proche de la discussion. On a l’impression qu’il est assis face à vous et vous parle du contenu de son bouquin.

Ce livre est véritablement une mine d’or d’aides pour écrire son premier roman. Vous trouverez pas plusieurs idées qui vous aideront à transformer l’histoire, qui traîne dans votre tête depuis longtemps, en mots.

C’est un livre de 300 pages environ, mais qu’est-ce que c’est dense en matière d’informations utiles !

Vous y découvrirez pas mal de concepts d’écriture.

Le premier concept expliqué par Mr Swain est l’utilisation de « Scènes » et « Suites » pour raconter votre histoire. Une Scène est composée de But, Conflit et Désastre. Une Suite sert de transition d’une Scène à une autre. Une Suite est composée de Réaction, Dilemme et Décision. Mr Swain vous explique en détails chacun des éléments et leur utilité.

Mr Swain parle aussi d’Unité de Motivation et Réaction, qui sont utilisées pour écrire les Scènes et les Suites. La Motivation est l’élément qui va déclencher la Réaction. La Réaction est composée de Sensation, Action et Discours.

Je sais, je sais. Cela ressemble beaucoup à un cours de physique. Mais, vous verrez que c’est facile à assimiler. Vous serez surpris de découvrir la logique de chaque composant, et comment ils s’assemblent. Plusieurs fois je me suis dit « Bon sang, mais bien sûr ! ».

Les idées présentées n’ont rien de révolutionnaire. Mais lorsqu’on les découvre, on comprend tout de suite leur utilité. Et on sait tout de suite comment les appliquer.

Et le plus important est que les concepts de Mr Swain ne bloquent pas votre créativité. C’est toujours vous l’écrivain. Vous contrôler votre histoire. Mr Swain vous aide seulement à mieux vous exprimer et à vous exprimer d’une manière plus structurée.

Ce livre est excellent pour les auteurs débutants comme moi. Je doits dire que j’ai eu beaucoup moins peur de me lancer après avoir lu le livre. Vivement conseillé.

“Un Gars Trop Chanceux”, Chapitre 2

Le chapitre 2 de mon scénaroman “Un Gars Trop Chanceux” est maintenant disponible. Vous pouvez le découvrir en cliquant ICI.

N’hésitez pas à faire des commentaires sur ce blog.

Ma version du scénaroman

J’ai commencé à me pencher sur l’écriture de scénaroman par frustration.

J’écris depuis pas mal de temps des scénarios de long-métrage. Si un producteur veut me contacter… Hihihi. Et j’avais cette histoire passionnante en tête. Mais je savais qu’il serait très difficile de la faire produire. Trop cher. Trop d’effets spéciaux. Trop d’endroits de tournage.

Mais je voulais vraiment la raconter. Je me suis dit que le format d’un roman serait un bon support de diffusion. Lorsque j’ai commencé à écrire ce roman, je dois avouer que j’ai eu beaucoup de mal.

Je pense que j’avais trop d’automatismes de scénariste. Le style « scénariste » était trop ancré dans ma petite tête. Économie de mots. Phrases courtes. Descriptions simples. Temps au présent. Etc. Je n’arrivais pas à m’adapter au style du roman.

J’ai failli abandonner lorsque je suis tombé par hasard sur ça et ça. On parlait du concept de scénaroman ou screenplay-novel. Là, ça a fait « Tilt! » Il y a quelque chose que je pouvais utiliser.

Le scénaroman/screenplay-novel, expliqué dans les deux sites, concerne les récits de fiction racontés sur le format de scénario de film.Et fait, cela voulait dire qu’on édite un scénario au format d’un roman. Grosso modo.

C’était une bonne idée, mais il manquait quelque chose…

Il faut dire que le scénario de film et le roman ne touchent pas le même public. Le scénario est écrit pour les producteurs/réalisateurs/acteurs. Alors que le roman est écrit pour les gens comme vous et moi.

Pour apprécier un scénario de film, il est nécessaire de connaître quelques règles spécifiques au scénario. D’ailleurs, je ne comprenais rien du tout lorsque j’ai lu pour la première fois un scénario. C’est quoi le INT. Ou EXT. ?? J’ai commencé à savoir lire un scénario en lisant ceux qui avaient fini au cinéma. En comparant le texte avec le film, j’arrivais finalement à suivre. Il faut dire que j’ai un cerveau assez lent. Je comprends très vite, mais il faut m’expliquer très longtemps.

Si je me contentais de diffuser mes scénarios tels qu’ils étaient, j’aurais du mal à le faire lire aux lecteurs qui ne sont pas habitués. C’est-à-dire quasiment tout le monde. Donc, le scénaroman présenté précédemment ne me convenait pas.

Par contre, et si je fusionnais quelques éléments d’un scénario de film et ceux d’un roman. Peut-être que j’obtiendrai une méthode de travail aveclaquelle je serais plus à l’aise pour écrire.

Bingo! C’est ce que je voulais. Un style d’écriture proche du scénario avec une présentation proche du roman. Un bon moyen d’avoir le meilleur des deux.

Le premier scénaroman à sortir est « Un Gars Trop Chanceux ». Ceux qui ont l’habitude de lire des scénarios noteront les ressemblances dans l’écriture avec un scénario classique. Ceux qui ne lisent que des romans ne seront pas trop choqués de voir un nouveau style.

Ce style est toujours dans la phase de test. Il peut changer encore. Mais le plus important est que j’ai enfin trouvé un moyen de m’exprimer sans trop me cogner la tête contre le mur. Ce qui est une bonne chose, car ma copine commençait à avoir peur de moi. Hihihi.

Je vous invite donc à lire mon premier scénaroman en cliquant ICI. Et j’espère avoir de vos nouvelles !

Bonne lecture !

« Un Gars Trop Chanceux », Chapitre 1

Le premier chapitre de mon scénaroman “Un Gars Trop Chanceux” est maintenant disponible. Vous pouvez le découvrir en cliquant ICI.

N’hésitez pas à faire des commentaires sur ce blog.

Bonjour à tous !

Ce blog, ou plutôt ce blook, a été créé pour présenter mes scénaromans, c’est-à-dire des récits écrits en utilisant des méthodes d’écriture des scénarios de film et des romans.

Qu’est-ce qu’un blook ?

Un blook est un roman publié à travers un blog. L’autre définition est un livre publié, dont le contenu vient d’un blog. Ce blog répond à la première définition du blook.

Je vais poster sur ce blook mon premier projet « Un Gars Trop Chanceux », basé sur un scénario de long-métrage que j’ai écrit, il y a pas mal de temps.

Qu’est-ce qu’un scénaroman ?

A la base, un scénaroman (screenplay-novel) est un récit écrit sous la forme (plus ou moins) d’un scénario de film, et publié dans un format de roman.

Ma version du scénaroman est légèrement différente. C’est un style d’écriture qui emprunte celui utilisé pour le scénario et pour le roman. Une sorte de style hybride. La meilleure façon de comprendre et de lire le scénaroman que je vais poster prochainement.

Donc, encore un peu de patience !


Le but de ce blog est de…

Discuter du scénaroman, un autre style pour écrire un roman. Présenter mes scénaromans et ceux des autres auteurs. Discuter des différents outils pour écrire son scénaroman.